Fragments d’une génération déchirée. Plywood, un show sur le rough de Réal Bossé - Artichaut magazine