L’amour est mort, vive le théâtre. Les armoires normandes des Chiens de Navarre. - Artichaut magazine