Quand la mort devient festive. Les Grands-mères mortes de Karine Sauvé - Artichaut magazine