Oralité animalière sans laisse au Zoofest

Publié par

le

La première fois que j’ai vu Jean-Philippe Baril-Guérard, c’était à Cégeps en Spectacle édition 2009, sur les planches maskoutaines. À l’époque, moi-même étudiant en arts et lettres profil théâtre, je savourais avec admiration la découverte...