Gestes et couleurs de l’héritage automatiste - Artichaut magazine